"En ce moment, une commotion mondiale a emporté les vieux slogans du romantisme révolutionnaire [...] et provoqué un axiome limpide: le capital est la nouvelle ressource naturelle commune égale de l'air, de l'eau, de l'univers, égale de tout « il y a »; il suffit de la distribuer pour nous propulser, par-delà l’absolue nécessité, vers la liberté [..]", in Abonder, éditions NOUS, 2010.